Autour du Jeu de Rôle

Reportage à la Dragonmeet 2017 à Londres

Retrouvez ici le compte-rendu sur la convention Dragonmeet qui s'est déroulée le 02 décembre 2017 à Hammersmith, Londres. Au programme ? Du jeu de rôles, du jeu de rôles et encore du jeu de rôles. On y découvre les nouveautés du cru 2017 et on (re)découvre des adaptations d'univers fantastiques.

Bonjour à tous et à toutes, ici Fandral en direct de l’aéroport d’heathrow de Londres après ces quatre jours de foooolie.

« Lé-di zand gen-tle-manne, zis is Fandral lyve from Lonndonn Y-Srow » comme disent les locaux et c’est un plaisir de vous retrouver.  » It iz seau nyse to ketceup ouis iou ! » Quoi ?! Je postillonne sur la caméra ? Et merde bah fuck les zanglish on va faire ça en Français !

Ok c’est parti, donc ! Je n’ai pas eu le temps de vraiment tester tout ce que je voulais mais ça ne m’a pas empêché de me renseigner et de recevoir des infos de première main…Vous êtes prêts ? C’est parti !

Les Ombres d’Esteren

Je commence avec celui-ci vu que c’est celui pour lequel j’ai pu avoir le plus d’infos et là de source sûr vu que j’ai pu en discuter avec le créateur du jeu et des fameux scénarios semblant horribles au début, devenant affreux en chemin et se terminant de manière effroyable… Vous voyez pas de quoi je parle ? Bah allez voir les vidéos bande d’ignares !

Donc, concernant les focus, ils n’en sortiront pas d’autres que ceux qui sont déjà sortis. Choquant, hein ? Selon le créateur et je le cite  » […] si on devait faire les focus de tous les arcs narratifs, on sortirait les bouquins en 2028 ! Plus sérieusement, les quatre focus déjà sortis présentent quatre manières différentes de faire un focus, c’est aux GM après de s’en inspirer pour créer les leurs et des arcs narratifs personnalisés […] » Comme j’ai dit sur place : « F**** ! » En gros, démerde zizich ! Ils ont placé la barre super haut pour les focus et maitnenant pour le rest c’est à toi de te dépatouiller…Bon, bah je vais avoir du boulot d’écriture qui va m’attendre moi sinon les pauvres Marmo et Ivorax auront l’impression de s’être fait bien enc**** pour le bg de leur perso.

Bonne nouvelle cependant, un gros morceau devrait arriver courant d’année prochaine avec la sortie de la campagne de Dearg ! Selon le créateur toujours « ça va être grandiose, vous allez voir d’anciennes factions ressurgir pour en affronter de nouvelles, vos personnages auront des choix moraux impossibles à faire, ce sera épique et dramatique, bref tout ce qui fait de belles et horribles histoires »

Euh ça en dit long nan ?

Des JDR intéressants

Alors, là rapidement car c’est seulement ce que j’ai seulement aperçu ou entendu autour de moi. Très fidèle aux livres d’abord, le JDR Conan intitulé sommairement « Adventures in an Age Undreamed Of » qu’on pourrait traduire par Aventures dans l’ère inimaginable de Conan. Modiphiüs, l’éditeur a créé une merveille de système de ce que j’en ai vu utilisant 2D20. Intuitif, brutal et sexy, tout ce qu’on aime chez Conan. Le même éditeur a d’ailleurs également sorti un JDR Star Trek appelé « Adventures » assez incroyable en termes de roleplay et de visualisation avec des maquettes de vaisseau et tout. Une jolie femme-officier tactique le présentait mais je n’ai pas eu le temps de lui montrer l’étendue de…mes connaissances du Klingon. Q’apla !Ce sera pour une prochaine fois.

Des Pathfinders… Partout !

Grosse révélation ! J’en avais entendu parler, mais je croyais que ce n’était qu’un mythe. Regardez votre voisin, et méfiez-vous car il s’agit peut-être d’un légendaire Eclaireur ayant déjà sauvé plusieurs contrées et amassé plein d’objets rares et magiques. Apparemment, peu après la création du JDR Pathfinder, une organisation appelée Pathfinder Society a été crée. Reprenant le même principe que l’organisation du même nom IG, celle-ci bien réelle est composée de joueurs et de GM se retrouvant lors des dfférentes conventions et ayant un numéro les identifiant. Ainsi, prenons un exemple. Vous faites une partie… A Lyon pour une convention admettons, vous survivez, rapportez des objets spéciaux des xp, etc… Et bien, avec le code event vous ayant été donné lors de votre partie, une fois les données enregistrées sur le site vous pourrez rejouer ce même personnage avec tout ce que vous avez acquis lors de cette partie au cours d’une autre partie juste en montrant votre fiche au GM. C’est pas cool ça ?
Bon c’est vachement plus répandu aux States et ci en Angleterre que chez nous en France mais ça marche !

Starfinder

C’est ce qui est incroyable avec les maisons d’édition qui ont révolutionné le genre du JDR, c’est qu’elles sont capables de le refaire. Ici, avec Starfinder, sur la même licence OGL modifiée du bon vieux D&D 3.5 qui a fait le succès de Pathfinder, Paizo nous envoie des siècles plus tard dans l’ESPACE !!! Et par n’importe lequel, car le changement se fait aussi brutalement que le changement Lanfeust => Lanfeust des Etoiles !

Le monde original de Patfhfinder, Golarion a disparu sans laisser d’autres traces que la station spatiale Absalom flottant à présent au milieu du vide de l’espace. En tant que « space-cowboys » (je pourrais dire aventurier mais je n’ai pu résisté à la référence à Cowboy beebop) vous démarrez dans les Mondes du pacte, un système solaire densément peuplé ayant un poids économique et religieux significatif à l’échelle du multivers. Bien qu’il soit tout à fait possible de jouer une campagne de Starfinder sans jamais visiter la moindre planète des Mondes du pacte, ou en ignorant purement et simplement le background proposé pour utiliser par exemple votre propre univers situé dans une lointaine galaxie, par défaut, on considère que la plupart des PJ sont originaires des Mondes du pacte. Aussi, le chapitre de background proposé dans le Livre de base propose un aperçu de ses planètes, de ses religions, de ses factions mais aussi de ses dangers.

Concernant les races, elles viendront s’étoffer bien sûr, mais pour le moment elles sont au nombre de 7 :

« Androïde. Humain. Kasatha (race dotée d’une culture très traditionnelle dont les individus à quatre bras sont originaires d’un monde désertique lointain). Lashunta (race d’érudits charismatiques aux pouvoirs télépathiques composée de deux sous-espèces : les membres de la première sont grands et élancés, les autres sont petits et musculeux). Shirren (race insectoïde semblable aux locustes dont les membres ont quitté leur ruche). Vesk (race de reptiliens belliqueux qui ont récemment déclaré une trêve avec les autres races – pour le moment). Ysoki (également appelés « hommes-rats », ces petits récupérateurs recouverts de fourrure compensent leur petite taille par une personnalité affirmée). »

Et pour les classes :

« Agent (combattant furtif maîtrisant une grande variété de savoir-faire et qui sait prendre l’avantage sur des adversaires pris au dépourvu). Émissaire (personne charismatique qui maîtrise une grande variété de compétences et inspire ses alliés pour les pousser à accomplir de grands exploits héroïques). Mécanicien (spécialiste des machines et de la technologie qui peut fabriquer un compagnon drone ou un implant crânien de grande puissance). Mystique (utilisateur de magie dont la relation mystérieuse avec une force puissante lui confère des pouvoirs qui transgressent les lois de l’univers). Solarien (guerrier discipliné dont la maîtrise des étoiles lui confère une arme ou une armure composée d’énergie stellaire). Soldat (expert dans l’utilisation d’une très grande variété d’armures, d’armes à feu et de mêlée, qui se spécialise dans certains types d’armement). Technomancien (utilisateur de magie dont la sensibilité extraordinaire envers la technologie lui permet de produire de redoutables effets). »

MAIS La partie la plus intéressante arrive maintenant car que serait un RPG space-opera sans…VAISSEAUX !!!!

« L’une des composantes particulières du jeu de rôle Starfinder est évidemment l’apparition d’un système de gestion des combats spatiaux. Ainsi, les groupes de personnages de Starfinder sont invités à devenir les membres d’équipage de leur propre vaisseau spatial, et d’y remplir les rôles nécessaires à la survie du bâtiment en situation d’affrontement.

En plus des caractéristiques de chaque vaisseau spatial, qui en font un profil de personnage à part entière, les personnages vont tenir les rôles suivants: capitaine (il peut par exemple améliorer les capacités de son équipage), ingénieur (qui va booster ou réparer les circuits du navire), tireur (pour diriger les canons lasers sur les ennemis), pilote (pour pousser le navire à naviguer au-delà des limites de ses caractéristiques) et officier scientifique (pour analyser l’environnement et cibler les ennemis). Ainsi, lors des différentes phases du combat spatial, tous les personnages à la table de jeu seront impliqués dans l’issue des actions entreprises. »

Cela ne vous rappelle rien ? Mais si un fameux capitaine loin de chez lui ? Bref, et bien là ce sera avec les règles hyper-intuitives de Pathfinder, c’est pas beau ça ?

The One Ring

Je me baladais au gré des stands revenant de manger par ce bel après-midi de samedi, et que vois-je ? Une image tel un mirage montrant de familiers paysages

Et cette mention, « the One Ring », l’Anneau Unique (comme s’il pouvait en exister un autre), évidemment je me rue sur le stand et explore l’un des livres de base présentés. Mis à part celui adapté de DD5, je m’occupe de celui qui présente le système curieux de Edge (cf star wars) et ses dés si particuliers. Et là je tombe des nues, le dernier JDR LOTR datant de Mathusalem (bien qu’ayant révolutionné le genre en son temps et servi de base pour lotro)

Des images d’une qualité incroyable, un système de jeu digne des plus grands et une timeline (entre les deux trilogies) prêtant à toutes les aventures !

Là, je commence à réfléchir, budget, finances, vacances, bouffe , et une fille présentant la bêtes s’adresse à moi toute elfette qu’elle est déguisée. Je sors du balbutiement inconvenant avant de lui glisser un Mae Govannen bien senti qui m’a de suite fait gagné ses faveurs ou en tout cas 5 minutes de plus et là je viens à mes esprits et entre dans le cœur du sujet : ça c’est bien ce que je crois ? C’est quoi comme système ? quelles sont les campagnes prévues ? d’autres races en perspective ? C’est quoi ces bouquins supplémentaires ?

Bref, je l’assaille de questions et pendant facile une demi-heure elle m’explique tout ce qu’il y a à savoir sur le jeu. Bien sûr, c’est LOTR, très inspiré de la vieille version mais bien simplifiée, des personnages normaux pas de grosbill overpuissant of the dead qui sont copains avec Saroumane entre deux bières avec Gandalf et Aragorn et tandis qu’elle me parle des « classes » et de la fiche de perso vient le mot « communauté » Elle m’explique alors qu’il y a tout un système amenant les joueurs coopérants et coordonnant leurs actions vers l’epicness et la pure tactique avec buffs et compagnie. J’étais déjà là tiraillé entre genre whoa ! et merde j’suis en retard pour mon initiation Esteren et là elle me parle du système de « réputation » de personnage.

En gros ce sont des stats décidées à la création qui détermine comment vont réagir les NPC qui ont entendu parlé de toi. ça peut être du style « ah ouais je le connais, toujours à lire des bouquins » ou « Quoi ? ce gros couard est toujours en vie, de toute façon depuis qu’il s’est barré à la bataille de *** il n’a plus aucun courage »

Et là, elle m’a perdu.

A force de discussions autour du lore et tout, j’ai craqué pour un livre de base et un set trop classe de dés le tout pour 75% la valeur du bouquin de base en France. :D

Bref, l’Anneau Unique à surveiller ! Je vais sûrement me démerder pour trouver les extensions genre <ahem !> autrement mais apparemment il a un succès de malade outre-Manche.


Et voilà c’est tout pour moi, j’entends le pilote de mon avion qui s’excite sur les réacteurs alors je ferai mieux d’y aller…  » Ouais bah c’est bon connard ! T’es pas sur le circuit de Monte-Carlo alors descends d’un ton ! C’st pas toi qui le paie le Kerosen » J’vous jure, comme dirait notre cher faraam « le petit personnel c’est plus ce que c’était ! »

Alors n’hésitez pas à réagir à poser des questions, etc… J’y répondrai dès que possible mais je dois vraiment y aller, il est en train de faire crisser les pneus sur la piste cet abruti. A vous les studios !

  Suivi  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Salao
Salao

Sympa de retrouver ça ici ! 🙂 Je partage à des potes !

Alek
Alek

Ha bah bien joué… me suis procuré le livre de base de « l’anneau unique »…c’est malin !! ^^

Partenaires